Il Teatro Valle

Le 14 juin 2011, artistes, techniciens et citoyens commencent à occuper le Teatro Valle, l’un des plus anciens de Rome, menacé de privatisation. La mairie de Rome, propriétaire des murs, veut en confier la gestion et la programmation à un investisseur privé. 

Pendant 3 années les occupants travaillent avec des juristes à la constitution d’une fondation qui dans ses statuts intègre la notion de culture comme un bien commun inaliénable, à disposition des citoyens et géré par eux. Faisant du Teatro Valle un véritable laboratoire, ils expérimentent leurs principes au quotidien. Pendant l’été 2014, une nouvelle phase commence et un dialogue s’engage avec la ville de Rome afin de prendre en compte et de valoriser ces 3 années d’expérimentation. Un projet de théâtre géré conjointement par l’institution publique et par l’institution participative inspirée du principe des biens communs est en discussion et l’écriture d’une convention entre la fondation Teatro Valle Bene Comune et Teatro di Roma est en cours.